Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bbw

Que tu me baises !Nous étions en vacances. Au bord de la mer. Et ce jour là, nous étions ma femme et moi à la plage. Nous bronzions au soleil, installés sur nos serviettes. Il y avait du monde autour de nous. Ma femme était assise en maillot de bain une pièce, qui mettait en valeur ses seins en les remontant légèrement. Nous discutions.Un homme est venu poser sa serviette pas loin de nous et j’ai tout de suite vu qu’il la reluquait. Il admirait ses jambes, son corps et ses seins. Il était allongé sur le ventre et devait bander dans son maillot, j’en suis sur. Elle n’avait rien remarqué et je lui dis. Elle se mit à changer de position pour lui présenter d’autres parties de son corps. Moi aussi ça m’excitait. Et je lui dis :_ On y va ? _ Où ? Commença-t-elle et elle comprit aussitôt et se leva. Je la suivais. Nous allions à notre cabine où nous pouvions nous changer et ranger nos affaires. Elle entra la première et je refermais la porte derrière moi. Aussitôt elle passa ses bras autour de mon cou et m’embrassa. Je l’enlaçais. Elle détacha ses lèvres des miennes en me disant :_ Alors ça t’excite qu’on me matte en maillot ? Et en même temps l’une de ses mains glissa sur moi jusque sur mon maillot et elle se mit à caresser mon sexe._ Toi aussi, on dirait…je lui répondis en caressant ses seins à travers son une pièce. Et nous nous embrassions de nouveau. Mes mains passèrent sous ses bretelles et les firent glisser sur ses épaules, découvrant sa généreuse poitrine. Ses tétons étaient durs et pointaient. Elle continuait de me caresser le sexe qui était moulé dans mon slip de bain. Je me penchais pour embrasser ses seins et les lécher. Pincer ses tétons entre mes lèvres. En même temps bahis firmaları elle tira sur l’élastique de mon maillot et le fit passer par-dessus ma verge et le glissa sous mes couilles. A deux mains elle prit mon sexe gonflé et raide et se mit à me branler. Puis elle s’écarta et me fit reculer un peu et en me regardant elle me dit :_ Je vais t’offrir un en cas avant que tu me baises ce soir… Ce n’était pas son vocabulaire habituel et j’avais enregistré « que tu me baises ! ». Et elle se pencha sur moi, sur mon sexe et l’embrassa en continuant de caresser mes couilles. Elle posa ses lèvres sur mon gland et les fit glisser dessus pour l’avaler. Je sentis sa langue le caresser. Ses lèvres glissèrent sur mon sexe en continuant de le serrer, de le caresser. Elle glissa dessus, d’avant en arrière. Elle l’aspirait. L’une de ses mains l’accompagnait et l’autre me serrait doucement les testicules. C’était divin. Et au bout d’un moment, n’en pouvant plus j’allais jouir. Je le lui dis car elle n’appréciait pas que j’éjacule dans sa bouche ou sur son visage. Mais ce jour là elle continua à me pomper et y mit encore plus d’ardeur. J’explosais dans sa bouche. De longs jets au fond de sa gorge. Elle serra ses lèvres autour mon sexe pour ne rien perdre et avala tout. C’était la première fois. Et elle continua à me lécher encore avant de me remettre mon maillot de bain. Elle me souriait l’air ravie de la surprise qu’elle m’avait prodigué. Elle se serra un instant contre moi et m’embrassa encore. Puis elle remit son maillot et nous retournâmes à nos serviettes. Je regardais l’homme qui était toujours là en souriant. Je pense qu’il avait une idée du moment que nous venions de passer.Nous kaçak iddaa passions la fin de l’après-midi à la plage et nous sommes rentrés à notre location. Nous nous sommes douchés et préparés pour la soirée. Elle portait une longue robe légère et fendue, avec un grand décolleté dans lequel j’allais plonger toute la soirée. Et j’avais toujours en tête « que tu me baises ». Nous avons diné au restaurant et nous avons fait une promenade au bord de mer et nous nous sommes retrouvés devant notre cabine de plage. Ma femme sortit la clé et ouvrit la porte en me lançant un sourire coquin. Je la suivis.A l’intérieur je me serrais contre son dos, contre ses fesses. Je passais mes bras autour de sa taille. Elle ne dit rien. Elle prit mes mains et les dirigea sur elle. Sur son ventre, sur ses seins et sur son visage. Elle suça mes doigts. Puis elle redescendit mes mains sur son sexe. Je la caressais à travers ses vêtements. Elle frottait ses fesses sur mon sexe. Une main sur sa poitrine, l’autre sur son sexe. J’écartais sa robe pour libérer ses seins. Elle ne portait pas de soutien-gorge, les prenais dans ma mains. De l’autre main je remontais sa robe et passais mes doigts dans son string. Elle était toute humide. Sa respiration s’accélérait. Elle passa une main dans son dos et pressa mon sexe tendu à travers de mon pantalon. « Que tu me baises » je ne pensais qu’à ça. Je débouclai ma ceinture, ouvrit mon pantalon et sortit ma queue. Je la poussais un peu pour qu’elle se cambre, écartais son string et sans ménagement je me glissais en elle. Et je commençais à la bousculer en lui enfilant mon sexe le plus loin possible. Elle gémit de plaisir et remua ses fesses au même rythme kaçak bahis que mes coups de reins. J’agrippais ses hanches et je tapais contre ses fesses. Ses fesses, jolies et rondes. En continuant de la besogner, mes doigts glissaient dessus et les écartaient. Je voyais bouger sa rondelle. Elle n’était pas adepte de l’anal, mais ce soir était différent. Et je glissais mes doigts de plus en plus près de ses anneaux. Je posais mon pouce sur son petit trou serré. Elle continuait à onduler. J’appuyais de plus en plus dessus et le pénétra. Je lui fourrais son sexe avec ma bite, son cul avec mon pouce. Elle haletait. Elle jouissait et en demandait encore plus en ondulant plus fort. « Que tu me baises ! » j’avais toujours ses mots en tête. Je tentais le tout pour le tout. Elle avait toujours refusé la sodomie. Je m’écartais pour sortir mon sexe et revenir à la place de mon pouce, dans son cul. Je voulais la prendre par là. Elle ne dit rien. Elle poussa son cul sur mon sexe. Mon gland passa dans son trou serré, puis ma bite toute entière. J’étais en elle, dans son cul pour la première fois. Je commençais de lents vas et viens. Puis en m’accompagnant nous accélérions. Mon bras autour de ses hanches pour aller caresser son sexe. Mon autre main sur son sein gauche, je la pilonnais. Elle gémissait. De plus en plus fort. Elle poussa un râle de jouissance. Cracha son jus sur mes doigts qui la fouillaient. J’allais jouir aussi. Je me retirais et la fis se retourner et accroupir. Elle me masturba deux fois et j’éjaculais entre ses seins. De grandes giclures jusque dans son cou. J’étais tout tendu. Et d’un coup tous mes muscles se relâchèrent. C’était bon.Nous nous sommes essuyés mutuellement et rhabillés. Et nous avons regagné notre location pour finir notre nuit dans les bras l’un de l’autre. Ma femme n’est pas devenue une adepte de la sodo, mais maintenant à chaque vacance elle me laisse l’enculer une fois.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir