Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Emma la mère de mon poteQuand j’étais au lycée, on avait un ami (Fabrice) dont la mère, Emma, la quarantaine, était vraiment super bien foutue… Souvent quand on allait chez lui elle portait des tenues légères qui la mettait en valeur. Elle avait un cul magnifique, et une poitrine de rêve, souvent libre, avec les tétons souvent dressés…J’ai souvent fantasmé dessus. Un jour où j’étais chez mon pote, en train de jouer à la play, elle est venue me dire bonjour et est restée discuter quelques minutes. Ce jour-là elle portait une robe moulante, et pour avoir bien cherché je ne voyais aucune trace qui laissait suggérer qu’elle portait quelque chose dessous ! Son cul parfait moulé et ses cuisses nues…J’ai eu dû mal à regarder ailleurs, malgré sa fabuleuse poitrine toujours libre dessous … L’histoire commence un soir de réveillon de l’an. On le fêtait chez Fabrice, car il vivait dans une zone assez isolée, et il avait un petit studio adjaçant à sa maison où on pouvait être tranquilles. Ses parents le fêtaient entre eux dans leur maison.On débute l’apéro tranquillement, on était une dizaine, dont 3 filles. On mange, on boit, on rigole. Vers 22h, Emma entre dans le studio, nous apporter à manger. On ne s’y attendait pas, elle avait pris le temps de nous cuisiner quelques friands de viande et des toasts. J’étais ravi de la voir, comme tous les mecs présents (exceptés peut-être Fabrice !). Elle portait une tenue exagérément sexy ! Talons hauts, bas résille, mini jupe tellement courte qu’on voyait le haut des bas sur ces jolies cuisses, et un chemisier blanc, sans soutif toujours, qui compressait tellement sa poitrine que j’avais l’impression que les boutons allait sauter ! Difficile de ne pas la détailler des pieds à la tête, mais ça n’avait pas l’air de la gêner. L’alcool aidant on la chaleureusement remerciée, des embrassades, des accolades… Fabrice lui demander de nous foutre la paix, mais on faisait tout pour la garder avec nous encore un peu. Quand ce fut mon tour de la remercier, j’ai profité du moment de lui faire la bise pour glisser ma main de ses hanches, vers ses fesses…j’ai pas osé aller trop loin de peur de me prendre une gifle.Dès qu’elle est partie, on a tous commenté sa tenue ! – Putain qu’elle est bonne !- Michel (le mari d’Emma s’appelle Michel) va se régaler ce soir – T’as vu ses nichons, elle pointe !- Ca va être la fête ce soir elle va se faire défoncerFabrice faisait de son mieux pour changer de sujet, puis au bout d’un moment on est passé à autre chose.Minuit approchait, on continuait notre soirée. On avait englouti tous ce qu’Emma nous avait apporté. On avait prévu d’aller à la broîte de nuit du coin après minuit pour finir la soirée. En attendant, je me propose de remonter les plats vides amenés par Emma, avec bien sûr en tête l’idée de pouvoir la mater un peu plus. Vincent, un autre pote, ayant la même idée que moi, se propose de m’aider.Le studio étant au rez-de-chaussée, un escalier amène au lieu de vie principal. Escalier un peu bruyant, et qui fait résonnance. Nous, étant un peu saoûl, on oublie ce détail, et je dis à mon pote :- Tu crois qu’elle porte quelque chose sous sa jupe ?- J’espère que non…Arrivé en haut on voit la porte ouverte, et on réalise qu’on n’a pas été spécialement discret…On croise les doigts pour ne pas avoir été entendu et on entre. Emma et Michel sont dans le salon, devant la télé, avachis dans leur canapé l’un dans l’autre. Quand Emma nous voit, elle se lève, et mes yeux n’étant pas perdus tous leurs réflexes me permettent de voir un bout de tissus blanc sous sa jupe.Elle nous débarasse, et je lui demande si ça la dérange que j’utilise ses toilettes, celles d’en bas étant déjà occupées. En sortant des toilettes, je vais dans la salle de bains me laver les mains, et j’en profite pour jeter un coup d’oeil à la panière à linge salle. Elle est quasiement vide, juste une serviette de bains et un tshirt. Emma arrive au moment où je referme la panière. M’a-t-elle vu ? J’en sais rien ! Elle me demande si on a besoin d’autre chose… Je la remercie en lui disant qu’on en a eu déjà bien assez et qu’il fallait pas se donner autant de mal, puis je rejoins mes potes en bas.La musique à fond, ça danse, chante, bois… ! On continue de faire la fête ! Les 12 coups de minuit arrivent enfin ! On se souhaite tous la bonne année, on échange des coupes d’un champagne pourri qu’on a acheté pour l’occasion. Puis on monte voir Emma et Michel pour leur souhaiter la bonne année aussi. Tout le monde redescend, je reste un peu en retrait, discrètement, et en profite pour discuter avec Michel.- On voulait pas vous embêter, vous avez sûrement mieux à faire, mais on voulait quand même monter vous souhaiter la bonne année !- Vous avez bien fait, on fait plus la fête mais on n’est pas sauvages pour autant !Et Emma de rajouter :- Puis ça fait plaisir de voir des anadolu yakası escort jeunes venir nous souhaiter leurs voeux.Etant en haut je profite à nouveau des toilettes, et retourne dans la salle de bains. Je vois la panière à linge sale est ouverte, je me rappelle bien l’avoir fermée pourtant. Je regarde dedans et je vois un petit string blanc. Là je bloque quelques secondes… C’est vraiment le string que portait Emma tout à l’heure ? J’ai instantanément une érection ! Je commence à me rendre compte que ça fait longtemps que je suis dans la salle de bains, donc je sors et vais rejoindre les autres en bas. Je croise Michel qui me propose de boire un verre d’un “vrai” champagne comme il dit.- Votre piquette en bas c’est bon pour être malade !J’accepte donc, surtout qu’on a pas mal de points communs avec Michel, on discute musique, moto… J’ose pas regarder Emma de peur qu’elle comprenne que j’ai fouillé dans la panière. Par contre je réalise que je l’ai refermée en partant et me dis que si elle retourne dans la salle de bains et qu’elle se rappelle l’avoir laissée ouverte…Je ne trouve pas d’excuses pour retourner dans la salle de bains, donc je redescends rejoindre mes potes.Avant de partir en broîte, on décide de faire un jeu d’alcool, histoire de boire ce qu’on a achét plutôt que de claquer de l’argent en broîte. Un jeu de cartes, des règles à la con…Je vous passe les détails. Au bout d’une vingtaine de minutes, les filles veulent aller en broîte, mais moi j’ai toujours besoin d’aller ré-ouvrir cette panière à linge ! Donc j’essaye de motiver quelques personnes à rester encore un peu. Fabrice et Vincent restent pendant que les autres partent devant. On continue de jouer, j’attends que l’un d’eux aille aux toilettes pour justifier le fait que j’aille pisser en haut.A force de boire, Vincent et moi parlons de plus en plus d’Emma. Fabrice s’en fout, il répond avec des grognements… Je finis par dire à Vincent ce que je pense : Emma n’a plus rien sous sa jupe. L’alcool ne nous rendant pas plus fin, on décide de monter tout les deux pour essayer de voir sous la jupe d’Emma. Arrivés en haut Michel nous demande ce qu’on fait…- Euh…ben les autres sont partis en broîte, Fabrice est aux toilettes en bas, nous on sait pas trop quoi faire.- Comment ça ?! s’écrit Michel. Vous voulez pas aller choper des ptits culs en broîte ? Moi à votre âge j’aurai pas hésité !Et Emma de dire :- Roh Michel ! L’alcool te fait dire des bêtises !- C’est pas les 3 gouttes que j’ai bu qui vont me rendre saoûl ! Mais pourtant il n’avait pas l’air sobre ! Nous non plus je pense…mais bon.- Vous voulez goûter un peu de liqueur ? nous propose Michel.- Pourquoi pas, dis-je.Et du coup on s’est retrouvés à table avec eux. Emma apportait le dessert, et nous en proposa. On avait beau essayer de glisser nos yeux sous sa jupe, impossible de voir ce qu’elle cachait ! On était tous les quatre à table, Michel et Emma assis en face de Vincent et moi. Avec mon jeu d’acteur pourri j’ai fait tombé la cuillière utilisée pour manger le dessert, et j’en ai profité pour me glisser sous la table. J’ai pas fait duré bien sûr…je pouvais pas dans cette situation. J’ai pu voir les cuisses d’Emma, mais elle avait les jambes croisées. Elle jouait avec un de ses talons, son pied gainé le faisant balancé. Quand je me suis relevé, je devais être un peu rouge, elle m’a lancé un regard que je n’ai pas su interpréter.Puis le moment fatidique est arrivé. Michel nous proposa de finir la soirée avec un jeu. – Vous savez jouer au poker ?- Non pas vraiment.- Bon à quoi vous savez jouer ?On est parti sur une belotte, le temps qu’Emma nous amène le digestif. On rigolait bien, on a pas mal bu…Michel avait dû vraiment beaucoup boire avant qu’on les rejoigne, il a fini par s’endormir sur la table.Emma était assise avec nous.- Tu prends sa place, lui proposais-je ?- Ha non, je sais même pas y jouer !- Roh c’est dommage on n’a pas fini la partie.Elle caressa la tête de son mari et nous dit :- Il va dormir comme une tombe lui…Un coup d’oeil à Vincent, et je compris qu’il n’avait pas perdu de vue notre objectif. Emma et Michel étaient assis en face de nous, à table. J’avais qu’une envie c’était de me retourner sous la table pour voir sous sa jupe….Après un court silence, Emma nous demanda :- Alors vous allez rejoindre les autres en broîte pour ramener des jeunettes ?- J’ai pas trop envie d’aller faire le singe sur la piste de danse, répondis-je. En plus niveau musique c’est pas du tout ce que j’écoute.- Ha bon ? Et tu écoutes quoi ?- Michel a de supers CD qu’il m’a montré tout à l’heure, AC/DC par exemple. – Ha oui, tiens ben on va mettre un peu de musique, dit-elle en coupant le son de la télé.Vincent se proposa pour débarasser la table, et Emma se leva pour aller chercher le CD en question. J’en profitais pour la suivre. Le anadolu yakası escort CD était dans leur chambre, dans une boite sur une étagère. Quand elle se hissa pour le prendre, j’en profiter pour refaire mon lasset. Et là, j’ai vu qu’en effet, elle ne portait rien ! Sa chatte parfaitement épilée, ses lèvres entre-ouvertes… L’excitation m’est montée d’un coup ! Je me suis senti devenir rouge, ma queue a rapidement gonflé et me serrait dans mon pantalon, mon coeur battait la chamade; j’étais à quelques centimètres de son joli petit cul que je voulais embrasser. Quand elle s’est retournée, CD en mains, elle m’a demandé si j’allais bien- Oui oui ! ai-je réussi à balbutier…Elle m’a mis le dos de la main sur le front- Mais t’es tout rouge ! Viens assis-toi.Elle s’est assise à côté de moi sur le lit.- Si à chaque fois que tu vois une paire de fesses tu finis comme ça, je sais pas si tu vas vivre vieux!Je suis resté sans voix. – Tu m’as pris pour une idiote ? – Non bien sûr que non, répondis-je de suite !- Ha, donc tu te doutais que je savais ce que vous maniganciez !- Ben euh…- Fouiller dans le linge sale, mais quelle idée !- Je suis désolé, je voulais juste… Mais la suite de la phrase ne venait pas.- Voir mes sous-vêtements ? Elle se leva et sortit quelques strings et culottes d’un tiroir. – Voilà ! Suffisait de demander ! Allez maintenant lève toi, faut que tu te remettes de tes émotions.On est retournés au salon, mettre AC/DC. Michel s’est réveillé et a rejoint son lit en titubant, nous souhaitant bonne nuit. Vincent me dit alors :- C’est bientôt 3h, si on veut rejoindre les autres il faut y aller maintenant !- Oui tu as raison.Il souhaita bonne nuit à Emma, j’en profitais pour aller une dernière fois pisser dans leur toilettes, sans arrière pensée cette fois.Quand je retournai au salon, Vincent était déjà en bas, parti rejoindre Fabrice j’ai supposé. Me sentant pousser des ailes avant de dire bonne nuit à Emma je lui demandai :- Du coup vu qu’il suffit de demander…- Oui ? me dit-elle en attendant la suite.- Je peux voir tes seins ?Elle baissa la tête sur sa poitrine et me dit :- Je pensais qu’on les voyait suffisamment comme ça…Puis déboutonna son chemisier. Ses seins sortis du chemisier me donnèrent de suite une gole d’enfer… Je dirigeai ma main vers son sein droit, mais elle me tapota dessus en me disant- T’as demandé qu’à voir !- Je peux toucher ?- Roh…bon allez c’est le 1ier de l’an ! Je pris son sein en main, le malaxai, puis le second avec mon autre main…Au moment où je dirigeai ma tête vers ses tétons, je vis Vincent remonter. Il arriva sans faire de bruit et colla ses mains sur le cul d’Emma. Elle eut un petit cri de surprise et se retourna.- Mais didons ! dis-elle en faignant l’indignation. Ce n’est pas des manières ça !Elle enleva son chemisier, et commença à nous masser la bite pendant que nos mains et nos bouches recouvraient son corps de caresses et de baisers.Elle défit ma braguette, sorti ma queue de mon caleçon et commença à me branler. Je lui caressai la chatte, elle était trempée. Elle fit pareil avec Vincent, et nous attira dans le salon, en nous tenant par la queue.Elle s’assit sur le canapé et commença à nous sucer, à tour de rôle…Elle savait y faire…Vincent pris sa tête et enfonça sa queue quand il se sentit venir, il cracha tout dans sa bouche. J’ai redouté la réaction d’Emma à ce moment-là, mais elle a tout avalé et s’est mise à me pomper à mon tour. Vincent avait eu sa dose, il me fit comprendre qu’il rejoignait Fabrice qui dormait en bas. Je voulais pas me faire sucer moi, je voulais la baiser Emma, et à ce moment là je voulais la baiser par tous les trous. Je sortis donc ma queue de sa bouche et me dirigeai vers sa chatte, que j’avais envie de bouffer depuis que j’avais vu son cameltoe. Alors que j’étais en train de lui faire un cunni, je vis dans le reflet de la fenêtre quelques potes revenir de broîte. J’appris plus tard qu’ils se demandaient ce qu’on faisait et 3 d’entre eux avaient décidés de venir nous chercher. Ils ont revus leurs priorités…Dès qu’ils nous ont vu, ils ont sorti leur bite. David, avant même d’avoir le consentement d’Emma, enfonça sa bite dans sa bouche. Elle était loin de le repousser…Voyant toutes ces bites bander pour elle, elle était de plus en plus salope et excitée.Elle changea de position, me permettant d’avoir son cul à disposition, pendant qu’elle se mit à sucer les autres. Je me branler un coup pour bander bien dur, et m’enfonçai direct dans son cul. Je m’en doutais quand j’ai vu avec quelle facilité je suis rentré, qu’elle était habituée à ça. Je l’enculai sans retenue pendant qu’un de mes potes se glissa sous elle pour pouvoir la baiser. Je ralentis le temps de le laisser passer, on s’adapta à une nouvelle position, puis on reprit un rythme de baise déchaîné. Nous n’avions pas de capotes, mersin escort et dans l’état dans lequel on était personne n’y pensa… Je finis par cracher mon foutre sur son dos et laissai la place à un autre. J’avais giclé jusque dans ses cheveux. Quelques minutes après se fut Seb (celui qui s’était glissé pour la prendre par devant) qui gicla dans sa chatte. David et Mika était encore en train de profiter d’elle, elle les fit gicler assez vite.Essouflés, on se rhabilla, la laissant là sur le canapé, pleine de sueur et de sperme. On devait tous dormir dans le studio en bas. En descendant on se claquait les épaules en se marrant et en se disant que c’était vraiment une bonne salope la mère de Fabrice.Le lendemain matin tout le monde était dans le studio, qui se vida petit à petit. Fabrice était remonté chez lui, il ne restait que Vincent et moi. On avait prévu quelques biscuits pour prendre un petit déjeuner. Vers 11h Emma nous rejoint, en peignoir. On distinguait une nuisette dessous. Quand elle arriva je me rendis compte du traitement de la veille…je me sentis devenir rouge ! Vincent pareil. – Un café ? Elle apportait une cafetière pleine et une dizaine de tasses.- Il ne reste que vous 2 ?- Oui, répondis-je.- Alors vous avez passé une bonne soirée ? Vous avez rejoint les autres en broîte finalement ou pas ?Là je me suis demandé ce dont elle se rappelait… Mais vu la soirée et la quantité de foutre qu’il y avait sur elle…Elle ne pouvait pas avoir tout oublié ! Mes doutes ont vite été levés…Elle s’est dirigé vers moi, et s’est mise à genou devant ma chaise. Pendant qu’elle sortait ma queue de mon pantalon, Vincent faisait le tour pour avoir sa part aussi. Elle s’est mise à me sucer, en branlant Vincent, puis elle a inversé. Je me suis alors levé, et j’ai défait le noeud de son peignoir. Elle l’a enlevé, sa nuisette transparente ne cachait rien…pendant qu’elle suçait Vincent j’ai présenté ma queue devant sa chatte. Je l’ai rentrée petit à petit, l’entendant gémir au fur et à mesure qu’elle me sentait rentrer. J’ai commencé les va-et-vients pendant qu’elle suçait encore Vincent. J’ai pas résisté à lui claquer une fesse…lui arrachant un gémissement supplémentaire. Puis j’ai glissé mon pouce entre ses fesses…Et dans son anus. Elle a apprécié. Elle s’est retournée, m’a embrassé. On a changé de positions. Je la baisais pendant que Vincent s’est mise à l’enculer. J’allais pas tarder à jouir, elle s’en est rendue compte, elle nous a demandé de lui jouir sur les seins. Elle a enlevé sa nuisette et nous a regardé nous branler. J’ai giclé tellement fort qu’elle en a eu jusque sur le visage. Vincent lui en a mis dans les cheveux. Elle est retournée chez elle, nous laissant nous doucher dans le studio.Vincent est rentré chez lui, avant de partir je voulais voir Fabrice. Je suis donc remonté chez lui. Emma était douchée et habillée avec un nouveau leggings et un tshirt…Michel était en train de manger devant la télé. Il m’a salué, m’a demandé si on s’était amusé hier. Que savait-il au juste ?- Euh oui, on a passé une super soirée, dis-je gêné…- Ha bon, c’est bien alors. Désolé hier j’ai fini par m’endormir avec la fatigue et l’alcool…- Oh…c’est pas grave…- Tu viens voir Fabrice ? me demande Emma.- Oui, il est réveillé ?- Il se douche, attends le dans sa chambre, je le préviens que tu es là.J’allais donc dans sa chambre, me caler sur sa play en attendant qu’il revienne. Emma entra et ferma la porte derrière elle.- Il en a pour une dizaine de minutes, me dit-elle.- Euh…pour Michel…?Elle ne me laissa pas finir ma phrase, se ruant déjà sur ma bite. Je sentai ses seins lourds à travers son tshirt contre mon ventre et ma cuisse, je mis pas longtemps à bander…ma main lui massais la chatte à travers son leggings, elle ne portait rien d’autre en dessous…une vraie salope. Mes doigts forçaient un peu le tissus et s’enfonçaient dans sa chatte. Le tissus mouillait. A force de la masser et de vouloir la doigter, j’ai fini par faire un trou dans son leggings, au niveau de la couture…mon doigt s’est frayé un chemin jusque dans sa chatte, puis un second, en aggrandissant le trou. Les bruits de succion pendant qu’elle avalait ma bite m’excitaient de plus en plus. J’ai fini par la retourner sur le lit de Fabrice, puis j’ai largement agrandit le trou du leggings, et je l’ai baisée encore une fois. Elle faisait son maximum pour qu’on ne fasse pas trop de bruit. Elle mouillait tellement que mon pantalon était trempé lui aussi. Je lui pinçais les tétons sous son tshirt, puis je tirai dessus. Elle mordait la couette pour ne pas crier. On a joui ensemble, et eu à peine le temps de se rhabiller que Fabrice entrait dans la chambre. Emma tira sur son tshirt quand elle sorti de la pièce pour cacher le trou dans son leggings. Michel était dans le couloir qu’elle sortit, la regarda étrangement. Elle tira un peu plus sur son tshirt, ce qui eu pour effet de faire sortir un sein ! Je fis mine de ne pas avoir vu, Fabrice était de dos il ne vit donc rien. Michel eu un sourire en coin et donna une claque sur les fesses d’Emma, puis retourna devant la télé.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir