Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Escalade entre amisLes quatre jeunes gens sortirent de l’eau, nus comme au premier jour. Natacha, une athlétique blonde aux seins lourds tenait par la main son compagnon, Jim, un géant noir à la puissante musculature. À leurs côtés, Anna, une jolie brune fuselée et intégralement bronzée, trottinait en prenant pied sur la plage, suivie de près par Tom, son amant, un bellâtre bodybuildé.Depuis quinze jours, les quatre amis profitaient de leurs vacances sur une île paradisiaque consacrée intégralement au naturisme. Un endroit au charme tropical, entouré d’un lagon aux eaux turquoise et toujours chaudes. Les plages de sable doré appelaient au farniente et à l’amour. Ils ne s’en privaient d’ailleurs aucunement, partageant leur temps entre partouzes gargantuesques et repos du guerrier bien mérité. En dehors de ces périodes pendant lesquelles la nudité s’imposait, ils vivaient entièrement nus sur l’île qui ne comportait qu’un petit village de cases indépendantes noyées dans la végétation luxuriante et construit en bord de mer sur la côte sous le vent. Un véritable Eden !Nos amis s’étaient intégralement rasé le corps en débarquant afin de prendre un maximum de soleil. Jim, noir comme l’ébène avait réussi à trouver une excuse :— Si je garde mes poils, ce sera moins doux pour vous.Seule Natacha avait conservé la valeur d’un ticket de métro sur le pubis. En vraie blonde, elle savait l’effet que procurait sur les hommes la vue de cette prometteuse moisson dorée au-dessus d’un sexe par ailleurs entièrement épilé. Elle ne se privait d’ailleurs pas du plaisir d’ouvrir lascivement les jambes lorsqu’elle s’allongeait sur la plage, offrant ainsi à qui le voulait la vue de ses lèvres imberbes surmontées du fameux petit buisson doré.Pour l’heure, les quatre amis avaient décidé d’explorer le centre sauvage de l’île. Une petite rivière aboutissait à la plage. Elle descendait des sommets escarpés qu’on apercevait en arrière-plan. L’humeur était au beau fixe. La journée s’annonçait prometteuse en découvertes. Jim prit la tête de la colonne. Sa belle peau foncée était couverte de perles d’eau de mer. Ses muscles rebondis mettaient en valeur sa silhouette.Il pratiquait le rugby avec son copain Tom. Tous deux entretenaient leur corps avec soin. Leur épilation intégrale mettait en valeur leur sexe puissant. Jim, particulièrement bien doté par la nature, possédait une queue gigantesque qui avait fait se pâmer plus d’une fille. Natacha avait craqué pour ce corps puissant doué d’une résistance peu commune. Elle était particulièrement attirée par les grosses couilles qu’elle aimait à caresser longuement, toujours étonnée de parvenir à en extraire aussi souvent de longues rasades d’un sperme toujours aussi épais. Souvent, elle se remplissait la bouche d’énormes morceaux de ce sexe, morceaux qu’elle appelait « mes en cas d’amour ». Jim se laissait faire de bonne grâce, lui aussi sous le charme des rondeurs de sa blonde. Il admirait particulièrement les gros seins de la fille qui en ce moment précis se balançaient sans aucune contrainte au rythme de la marche de la jolie pouliche.C’est Tom, le coéquipier de Jim dans la même mêlée qui avait organisé la rencontre. Tom était d’abord tombé sous le charme de Natacha, la copine de son amante Anna, mais aussi de Jim, dont la puissance le fascinait. Ils s’entraînaient ensemble en dehors des périodes de regroupement obligatoire, dans une salle de musculation. Là, ils avaient mieux fait connaissance sous la douche. Tom appréciait le corps généreux et coloré de Jim. Il avait facilement converti le colosse à la bisexualité.Anna, la jolie brunette au regard perçant, à la longue chevelure brune qui lui descendait jusqu’aux fesses, à la peau mate très bronzée, aux seins relevés en pointe, couronnés de petites aréoles foncées, adorait Tom, ce grand garçon aux traits fins. Sa bisexualité ne la gênait pas outre mesure. Au contraire, il lui faisait profiter largement de ses conquêtes masculines. Et puis elle-même et Natacha ne reculaient pas devant quelques incartades entre filles. Mais ce qu’elle préférait, c’était partager les jeux sexuels des garçons lorsqu’ils s’aimaient violemment. Elle admirait les puissants chocs de ces corps lorsqu’ils s’affrontaient dans des joutes amoureuses. Avec Natacha, elles s’enlaçaient et ne perdaient pas une miette du spectacle viril, tout en partageant de tendres caresses. Ces quatre-là avaient fait tout ce qu’il est possible de faire en matière de sexe, y compris des choses qui échappent au cadre de ce récit.Nos quatre compères remontaient la petite rivière, s’éclaboussant, riant comme des enfants. L’heure était au jeu, à la détente, à la découverte. Au bout d’un certain temps, le bord de la rivière devint plus escarpé, les obligeant à descendre dans l’eau puis à nager afin de contourner l’obstacle. Une minute après, ils débouchèrent sur une plage de sable gris encombrée d’arbustes. À une centaine de mètres, une petite falaise prolongeait la plage en s’avançant au-dessus de l’eau. Ils aperçurent au loin un jeune couple debout au pied de la falaise. Les deux jeunes gens étaient nus. Ils étaient enlacés et s’embrassaient tendrement. Le garçon caressait les jolies fesses de sa compagne. Nos quatre compères décidèrent d’observer discrètement l’évolution de la situation. Ils n’eurent aucun mal à s’approcher discrètement du couple tout en se dissimulant derrière les buissons.Les amants se séparèrent et se dirigèrent vers la falaise, un mur d’une dizaine de mètres de hauteur sur trente de long. Le calcaire gris très sculpté s’éloignait rapidement de la plage pour surplomber l’eau qui, à cet endroit, était assez profonde. Les deux jeunes gens, seulement vêtus d’une paire de ballerines d’escalade quittèrent le sable gris et s’élevèrent rapidement sur le rocher. Les gestes souples de danseur fascinèrent immédiatement les quatre observateurs.L’homme, un brun longiligne, aux cheveux longs rassemblés en queue-de-cheval, escalada sans effort le surplomb qui lui faisait face. Ses longs bras tendus faisaient des sortes de crochets auxquels il restait suspendu quelques instants pendant qu’avec ses pieds, il cherchait à s’élever. Par moments les positions en grand écart dévoilaient aux observateurs son intimité qui pendait, décontractée par la concentration de l’effort musculaire. Son dos particulièrement puissant attirait irrémédiablement le regard. Il progressait maintenant au-dessus de l’eau vers le haut de la falaise. Sa compagne, une très fine brunette aux proportions félines et aux petits seins, s’était lancée dans une traversée au ras de l’eau. Elle se déplaçait par grands écarts des bras et des jambes. Sa souplesse contrastait avec la puissance du garçon, mais la musculature de ses fesses et de son dos trahissait une puissance peu commune pour un si petit gabarit. Par moments, lorsque le grand écart était extrême, son sexe s’ouvrait furtivement et ses fesses s’écartaient, laissant apparaître un anus plus foncé. Mais la contraction faisait aussitôt disparaître ces charmes de la vue des spectateurs bouche bée. À leur grand désespoir, elle avait conservé une toison relativement fournie. Leur ballet dura ainsi une dizaine de minutes.Les trajectoires s’étaient peu à peu modifiées. Le garçon s’était mis à traverser au-dessus du surplomb, en légère descente, et la fille remontait vers lui. Au milieu de la falaise, à cinq mètres au-dessus de l’eau, ils se retrouvèrent et s’embrassèrent à pleine bouche en riant. Puis le garçon, suspendu par le bras gauche, descendit la main droite entre les fesses de sa compagne, s’insinuant dans les replis intimes de son corps. Elle fit de même en saisissant par derrière les couilles du jeune homme. Il poussa un rugissement en rejetant brusquement la tête en arrière sous l’effet du plaisir. Puis il monta au-dessus de la fille afin qu’elle puisse, en tordant légèrement la bite maintenant raidie, la prendre à pleine bouche. Une pipe à cinq mètres de haut, dans le vide !Les quatre compères n’en revenaient pas. Toujours cachés derrière les fourrés, ils ne perdaient pas une miette du spectacle qui se déroulait sous leurs yeux. Au bout d’un moment, le garçon se dégagea de ce piège d’amour, et pendant que la fille prenait une position de grenouille, les deux bras tendus, les jambes écartées et les genoux repliés très haut, il désescalada et vint se placer derrière elle. Son sexe tendu semblait le gêner dans ses mouvements. Il assura bien ses prises de main et de pied, et enfonça brusquement sa queue dans la chatte de la fille.Lentement, ils faisaient l’amour. Elle relâcha ses bras, les laissant reprendre vie, et s’assit confortablement sur la bite tendue. Les couilles de son homme se balançaient dans le vide au rythme des lents va-et-vient. La fille se mit à gémir de plaisir. Elle avait raccroché une prise d’une main tout en se branlant le clitoris de l’autre. Puis le garçon accéléra ses secousses qui devinrent plus saccadées. Pendant plusieurs secondes, il feula de bonheur en éjaculant. Il venait de quitter à regret le vagin amoureux et par longs jets, projetait sa semence sur le rocher chauffé par le soleil. Son amour pour sa compagne était à la hauteur de celui pour ce sport qui le faisait vivre. Une véritable communion avec la nature…La fille stabilisa sa position et le garçon se laissa tomber dans l’eau. Puis il s’éloigna de la falaise et la fille le rejoignit güvenilir canlı bahis siteleri par le même chemin. Ils sortirent ensemble sur la plage.À ce moment, nos quatre compères jaillirent des fourrés comme des diables. Ils applaudissaient l’exploit avec frénésie et enthousiasme. Surpris, les deux jeunes grimpeurs reculèrent dans l’eau, mais Anna et Natacha accoururent à leur rencontre tout en les félicitant du spectacle. Un peu gênés, ils expliquèrent qu’ils venaient là de temps en temps pour faire l’amour. C’était la première fois qu’ils voyaient quelqu’un ici.— Ça m’a drôlement excitée, en tout cas, dit Natacha.Tout en se caressant l’entrejambe de la main gauche, elle tendit sa main au garçon :— Bienvenue parmi nous. Je m’appelle Natacha. Et voici Anna, Jim et Tom. Nous avons beaucoup apprécié la démonstration d’escalade de la falaise… mais pas que de la falaise ! Ajouta-t-elle en gloussant d’un ton égrillard, et je ne suis pas la seule, si j’en crois ce que je vois ici.Elle s’était emparée des queues de ses compagnons. Ils bandouillaient, mais le contact de la main de Natacha provoqua immédiatement son effet. Anna vint se placer entre les deux hommes qu’elle enlaça par la taille :— Ouais, et quand ils sont dans cet état, y’a plus qu’à s’en occuper si on veut avoir quelque chance de dormir la nuit qui vient ! De vraies bombes !… Moi aussi, je suis tout émoustillée par le spectacle.Tom envoya aussitôt la main vers l’entrejambe de sa copine, qui bon enfant écarta légèrement les jambes pour lui permettre de se faire une opinion par lui-même.— En effet, vous me l’avez drôlement excitée mes petits cochons », dit-il sans façon et en riant de bon cœur, il va falloir refroidir ce début d’incendie, sinon on va à la cata ! T’en penses quoi Jim ?Le grand noir acquiesçant du chef, saisit Anna par les épaules et lui enfonça la langue dans la bouche.— Faut pas me chercher ma belle, sinon, gare à la correction.— Des promesses, toujours des promesses ! Ajouta-t-elle en se tordant de rire, avec ces gars-là, il vaut mieux assurer. On est en pleine forme, mais si ça vous dit de participer à nos jeux, vous êtes les bienvenus. Mais on n’a pas entendu vos prénoms !La petite grimpeuse, amusée par le manège de ces quatre comiques qui cachaient si peu leurs projets, annonça qu’elle s’appelait Isa. Elle grimpait depuis l’âge de huit ans et elle avait rencontré son amoureux sur une falaise du sud de la France pendant des vacances. Depuis, ils ne se quittaient pas. Ils avaient découvert le naturisme dans les calanques de Cassis. Ils aimaient marcher nus sur la côte après de longues heures d’escalade (habillée). C’était la première fois qu’ils avaient l’occasion de pratiquer leur activité favorite dans le simple appareil. L’idée de la séquence accouplement acrobatique leur était venue peu à peu à l’occasion de la découverte de ce lieu désertique et propice à l’escalade libre sans risque grâce à la présence de la rivière juste en dessous.— C’est une expérience fantastique, ajouta son compagnon qui se présenta sous le prénom de Patou.Natacha prit la parole :— On vous propose de participer à une autre expérience fantastique. Nous sommes quatre personnes complètement libérées. Nous nous aimons les uns les autres, les unes les autres, puis on recommence en mélangeant les cartes. Vous comprenez ce que je veux dire ?— Je crois, répondit Patou, vous êtes bisexuels et échangistes, et en plus, vous cherchez des compagnons pour varier vos jeux.— Il comprend vite et bien ! Lança Anna. Votre démonstration de tout à l’heure, vous l’aurez compris, nous a particulièrement émoustillés. On aimerait bien que vous participiez à nos jeux. Qu’en pensez-vous ?Isa prit la parole :— C’est-à-dire qu’on n’a pas trop l’habitude de partager. Je connais Patou depuis longtemps, comme je vous l’expliquais. Et puis, j’ai un peu honte. Tu en dis quoi mon chéri ?— Malgré le fait que je viens juste d’éjaculer, je suis sensible à la proposition. Je vous trouve tous très beaux et plutôt sympas. Ce serait l’occasion d’évacuer quelques fantasmes : homosexualité, personne de couleur, blonde platine, sexes épilés. Ouais ! Y’a de quoi faire ! Je suis partant.— Super ! Lança Jim. J’en bande d’avance. Tiens Isa, tâte un peu ça.Pas vraiment rassurée par les avances du colosse, la petite grimpeuse se blottit contre son amour d’enfance.— Rassure-toi Isa, on ne le laissera pas faire n’importe quoi. Mais il n’est pas dangereux mon Jiminy à croquer, tente de la rassurer Natacha en s’emparant de la grosse bite noire. Tu ne feras pas de mal à la petite demoiselle, hein mon gros cochon, s’amuse la blonde d’un air pervers.— De toutes les façons, son préféré, c’est moi ! Lance à la cantonade le beau Tom.— C’est bien vrai ça ! S’amuse Jim tout en pelotant le cul galbé de l’éphèbe qui se tortille ridiculement sous la mâle caresse.Les deux garçons s’enlacent aussitôt et se roulent un patin diabolique. Leurs sexes dressés semblent se battre en duel.— Arrêtez de faire les malins, ajoute Natacha. Il faut vous décider mes enfants. Mais je vous promets d’être attentive à votre plaisir. Cette expérience doit rester un moment inoubliable. Et puis Patou, ne t’inquiète pas. Anna et moi sommes expertes pour redresser les situations désespérées. Ta dernière éjac sera vite oubliée lorsque tu seras passé par nous. Isa, ne te fais pas de soucis. Tu participeras dans la mesure de tes moyens. Mais je suis sûre qu’ils sont plus grands que tu ne le crois. Nous sommes tous quatre des révélateurs de potentiel amoureux… Alors, on y va ?Après un moment de réflexion, Isa décide qu’elle veut bien participer aux jeux proposés. Patou semble très heureux de la décision de sa compagne. Pour montrer son enthousiasme, il saute au cou de chacune des trois filles et les embrasse fougueusement tout en collant son corps contre celui de ses nouvelles amies. Jim et Tom soulèvent alors la petite Isa. Son corps d’oiseau est lancé en l’air et rattrapé par les puissants bras des deux hommes. Ils s’embrassent à leur tour à pleine bouche. Puis c’est au tour d’Anna et de Natacha de fêter avec enthousiasme l’arrivée dans leur groupe de la petite grimpeuse.Jim et Tom se font un clin d’œil et sautent ensemble sur Patou. Les trois hommes roulent sur le sable. Un simulacre de lutte virile s’engage sous les yeux amusés de trois filles. Patou est à plat ventre sur Jim. Celui-ci l’écrase contre son torse. Leurs sexes sont entremêlés. Tom est tombé tête-bêche sur le dos de Patou. Il passe un bras entre les jambes du grimpeur et lui saisit les couilles à poignée :— Dommage tous ces poils. Il va falloir me rectifier ça mon pote. Il y en a même sur l’anus.Puis se dirigeant vers celles de Jim :— Ah !Voilà qui est mieux.Mais il est obligé de les lâcher aussitôt car Jim a saisi la bite de Tom et fait mine de la lui arracher. Tom se dégage tout en donnant une claque sur les fesses de Patou.— Je crois bien que d’ici ce soir je vais connaître le goût de la jute de ce mec, Foi de Tom.J’espère que tu nous en laisseras quelques gouttes, rigole Anna.— T’en fais pas ma belle, tu viendras le chercher dans ma bouche.— Vantard, ajoute Natacha, il est incorrigible. Mais je suis sûre qu’avec de l’entraînement, il finira par aimer aussi notre foutre.Étonnée de ces réflexions, Isa se renseigne :— On va vraiment faire tout ça ?— Bien sûr ! Et même plus si affinité ! Lui répond Anna.— Avec nous, c’est le total sexe ! Hurlent-ils tous les quatre.Mais il faut un peu d’ordre à toutes ces orgies. C’est Natacha qui officie en bonne maîtresse des culs qu’elle est depuis sa tendre enfance.Jim est resté sur le dos, son énorme sexe au garde à vous. Natacha et Anna se relaient pour humecter l’énorme gland dont la fente rose contraste avec la belle couleur foncée du braquemart. Puis Anna abandonne le morceau à sa copine pour s’occuper de l’anus de son amant préféré. Elle lèche consciencieusement la raie de Tom en insistant bien sur le petit trou sous les yeux ébahis du couple de grimpeurs. Tom en profite pour écarquiller son œil culier, facilitant ainsi la pénétration de la langue à l’intérieur du rectum. L’effet sur sa queue est indéniable. La brunette est une experte. On ne peut qu’admirer le résultat issu d’une longue pratique de la succion. D’ailleurs, elle alterne ses coups de langue avec des baisers aspirant à pleine bouche. Tom n’en peut plus. Un filet de liquide séminal s’écoule maintenant de son gland. Il se met doucement à se branler.Jim est aux abois. Natacha est descendue jusqu’aux grosses couilles de la bête. Elle se les introduit l’une après l’autre dans la bouche. Personne de normalement constitué ne peut avaler les deux d’un coup. Elle les suce longuement, avec avidité. Elle est obligée d’ouvrir si grand la bouche que cela lui déforme le visage.Jim, tout en se branlant, lui aussi, regarde Tom d’un air hagard :— Quand tu veux, mon pote. Ces nanas sont les reines de la sucette.Tom rampant alors sur son copain vient s’asseoir sur le gigantesque braquemart que Natacha maintient à la verticale. Il sent le gland brûlant de Jim caresser son anus détrempé. Anna lui écarte les fesses afin de faciliter l’intromission de la gigantesque et luisante colonne de chair noire. Celle-ci commence à disparaître sous les yeux étonnés de l’assistance. Tom fait de courts va-et-vient afin d’écarter ses sphincters.— Houa ! Elle est toujours aussi güvenilir illegal bahis siteleri grosse ! Je ne sais pas si je vais y arriver aujourd’hui. J’ai encore mal au cul de la dernière fois.Sa copine Anna le rabroue aussitôt :— Ne fais pas l’étroit. On sait bien que tu raffoles de la bite de Jim. Elle entrera comme d’habitude. Et puis si ne t’en veux pas, Natacha me la prêtera volontiers pour me caler la chatte. Hein Natacha ?— Si tu veux ! Mais j’adore voir ces deux zigues s’enculer. Ça me fait mouiller un max. Et s’adressant à ses nouveaux amis : Ça ne vous excite pas ?Patou et Isa, un peu gênés de la question, regardent fascinés le spectacle.— Je ne me suis jamais fait sodomiser, mais de temps à autre on essaye tous les deux », articule difficilement Isa.— Ouais, mais mari et femme, ce n’est pas pareil que mari et mari, rigole Anna.— Mon mec, quand il a une bite dans le cul, il est encore plus performant, dit-elle en branlant la queue de Tom.Natacha intervient :— Arrête ça ! Il ne s’agit pas de lui faire perdre son foutre inutilement. Tu sais ce que j’attends de cette enculade, Anna. Je vais prendre les choses en main ».— Isa, tu vas venir t’asseoir sur le visage de Jim. Il va te lécher le cul et la chatte. C’est un spécialiste. Tu m’en diras des nouvelles. En te penchant vers l’avant, tu peux sucer Tom. Patou, mets-toi face à Tom et mets-lui ta queue dans la bouche. Lui aussi est un spécialiste de la pipe. En fait, on est tous spécialistes de tout. On est des généralistes spécialement doués pour la baise sous toutes ses formes. Si tu ne t’es jamais fait sucer par un mec, celui-là ne va tarder à te convertir.Un peu gêné, mais quand même amusé par la situation, le couple prend place comme indiqué. Tom bande furieusement depuis l’introduction de la bite de Jim au fond de son cul, et Isa n’a aucune peine à enfourner cette belle flèche bronzée dans sa bouche. En plus, elle a un petit goût de monoï pas désagréable, ce qui accentue la sensation de plaisir. Tom frémit au contact des lèvres de la petite grimpeuse et accentue son double mouvement d’aller et retour à la fois sur l’axe dur de Jim et dans le chaud orifice buccal de sa nouvelle copine.En même temps, grâce à un long entraînement, il saisit Patou par la queue et le force à lui enfourner dans la bouche. Tout en malaxant les couilles du grimpeur, il avale littéralement la grosse tige velue.Rapidement, pour les deux jeunes gens, c’est le bonheur. Ils s’observent du coin de l’œil dans leur position respective. La langue de Jim fait des ravages sur la chatte poilue de la grimpeuse. Pourtant, le géant noir, habitué aux sexes imberbes ou peu velus de ses copains et copines, ne se plaint pas de son sort. Il avale le foutre salé de la jeune femme tout en enfonçant son nez entre ses fesses.Pendant ce temps, Natacha et Anna ne restent pas inactives. Elles ont entrepris de caresser tout ce qui est possible de l’être dans ce quatuor lancé maintenant dans une course amoureuse dont chacun peut pressentir la fin. Natacha malaxe les grosses couilles de Jim tout en enfonçant plusieurs doigts dans son rectum. Anna, quant à elle, lèche le cul de Patou qui est ainsi coincé entre les deux membres du même couple. Elle insinue, elle aussi, un doigt dans l’anus du jeune homme, puis deux, puis trois, et enfin quatre. Seul le pouce reste dehors. Natacha qui a fait le tour lui signale que si elle compte y mettre la main, il faudrait d’abord qu’elle pense à retirer sa montre. Patou, dont les yeux sont exorbités devant tant de sollicitations, s’inquiète vaguement de son sort, tout en s’enfonçant un peu plus avant dans la bouche de son compère.Natacha lèche maintenant le cul d’Isa qui se retrouve bientôt avec deux langues dans le fion.Mais la jouissance s’approche. Patou, qui n’en peut plus, laisse s’écouler son foutre dans la bouche de son amant. Ce dernier recueille avec joie le jus chaud et onctueux. Cette sensation, mêlée à celle qui lui laboure l’intestin, crée une sorte de vide aspirant. Tout en se remplissant par le haut, il se vide par le bas en explosant dans la bouche d’Isa. Peu habituée à une telle fougue, elle manque de s’étouffer. Guidée par Anna, elle laisse tomber la bite. Anna vient coller ses lèvres à celles de la grimpeuse. Le transfert de sperme se fait sans encombre. Elle récupère ainsi la jute de son copain Tom. Celui-ci reçoit presque en même temps dans le rectum le contenu des couilles de Jim qui hurle de joie pendant toute la durée de sa décharge de taureau. Il se retire prudemment afin d’éviter d’en perdre une goutte. Pendant ce temps, Natacha s’est couchée sur le dos, les jambes écartées, elle gueule tout en se branlant violemment le clitoris :— Jim, mon amour, que tu es beau quand tu jouis. Viens dans ma chatte pendant que tu bandes encore.Sitôt dit, sitôt fait ! Jim plonge sur sa tigresse et lui enfonce dans le ventre son poignard encore fumant du sperme de Tom. Peut-être bien d’ailleurs, qu’il n’y a pas que du sperme. Il enconne furieusement sa pouliche. Natacha, dans un souffle, la tête rejetée en arrière appelle Anna au secours. Amène-moi Tom, vite ! Tom, guidé par sa compagne, se positionne accroupi sur le visage de Natacha, tout en faisant face à Jim qui ahane sur le corps en feu de sa maîtresse.Dans cette position, Tom peut à la fois se faire sucer par Jim qui ne se prive pas de nettoyer la bite de son copain, mais surtout, il est chargé de rendre à Natacha le sperme subtilisé à son amant noir. Doucement, il commence à écarquiller l’anus. Un flot de sperme jaillit de ses entrailles directement dans la bouche gourmande de Natacha toujours ramonée par Jim. Mais Tom a un problème. Il n’a toujours pas réussi à se débarrasser de la semence de Patou qui commence à lui encombrer la bouche. Il fait des signes désespérés et Anna se précipite. Elle aussi a gardé la jouissance de son amant. Mais en bonne fille, elle va engloutir celle-là aussi. La bouche débordante, elle repousse Tom qui a fini de chier son sperme dans la bouche de Natacha et embrasse sa copine à pleine langue. Le sperme commence de déborder sur le visage de la blonde. Il lui coule le long des joues jusque dans les oreilles, les cheveux, les yeux. Mais Anna lèche tout ce qu’elle peut. Elles avalent une nouvelle dose de salive, de sperme, de sécrétions diverses. Et Jim vient y mêler sa grosse langue rose. Lui aussi, excité par le jeu des filles, tient à goûter le mélange.Anna fait signe à Isa et Patou :— Approchez ! Je vois que notre petit jeu ne vous déplaît pas !En effet, Isa se branle le clitoris depuis un bon moment, soufflée d’assister à un tel spectacle. Quant à Patou, il a beau avoir déchargé depuis peu, il bande comme un jeune premier. Anna dirige la bite de Patou vers la bouche de Natacha toujours débordante de jus divers. Elle trempe le gland et touille :— Tu vas peut-être le faire monter en neige.Puis elle regarde Isa :— Tu veux essayer ?Timidement, la jeune fille approche sa bouche et gobe le gland visqueux de son amant. Au début, elle est hésitante, mais après avoir goûté, elle semble y prendre goût. La bite est bientôt propre comme un sou neuf.— Tu me le prêtes un peu ? Demande Anna à Isa en parlant de Patou.Sans attendre la réponse, elle replonge, dans la bouche de Natacha, ce sexe velu qui l’attire depuis un moment, et brutalement elle bascule le jeune homme au sol et se jette dessus. Sa chatte béante n’en fait qu’une bouchée. La crème spermatique facilite la pénétration. Comme une furie, elle balance son superbe cul d’avant en arrière sous les yeux de la petite troupe, mais Tom qui est le mieux placé à cet instant plonge sur sa maîtresse et lui défonce brutalement le fondement. Sa grosse queue qui vient de retrouver par miracle toute sa vigueur défonce l’anus bien-aimé jusqu’à la garde. Ses couilles claquent violemment les cuisses de la jeune brune. Anna se met à chuinter de bonheur sous la double pénétration. Natacha, au diapason, jouit à son tour sous les assauts de Jim. Elle réclame le même traitement que Anna :— Il n’y a pas de raison que tu défonces toujours ce pédé de Tom. Moi aussi je te veux dans le cul.Jim déconne aussi sec, relève plus haut les jambes de la blonde en chaleur, exposant ainsi au monde qui s’en moque bien, l’anatomie généreuse de la fille. L’anus est bientôt défoncé par le terrible engin. Natacha n’est pas moins habituée, quoiqu’elle veuille le laisser paraître, à l’outil monstrueux de son colosse. Le va-et-vient a****l reprend de plus belle. La bite noire apparaît puis disparaît. Jim a écarté les cuisses. Ses grosses couilles se trémoussent dans un twist endiablé. Anna gueule comme un putois qu’on égorge, perforée qu’elle est par ses deux amants. Les deux hommes alternent leurs assauts. Leur complicité est évidente. Patou ressent le passage de la queue de Tom à chaque aller-retour. Quant à Tom, cette nouvelle sensation a réussi à l’émoustiller. Il adore enculer sa femme, surtout quand un presque inconnu lui défonce la chatte par la même occasion.Isa pendant ce temps ne perd pas une miette du spectacle. Elle va de l’un à l’autre en prodiguant ses encouragements, sans pour autant oublier de se branler le clitoris. Ce que fait Patou a particulièrement le don de l’émoustiller. C’est la première fois qu’elle voit son mec baiser une autre femme, surtout que celle-là lui offre un cours d’anatomie très spécial. Couchée dans güvenilir bahis şirketleri les bras de Patou, elle a plongé sa langue toute souillée de sperme dans sa bouche. Les jambes très écartées, elle offre son anus à Tom. Ainsi, Isa peut admirer de près la double pénétration subie par la brune au sexe glabre. Les deux pénis ramonent en rythme de plus en plus rapide les ouvertures dilatées et détrempées d’Anna.Isa se décide à laisser sa main libre se balader sur les organes qui se meuvent sous ses yeux. Son visage est proche de l’action. Une odeur a****le émane du trio. Elle se branle de plus en plus fort. Elle tient les couilles de Tom dans sa main gauche, puis branle le clitoris en feu d’Anna, qui, sous l’action, se met à dodeliner des fesses. Ensuite, elle saisit les testicules de son ami. Les poils doux lui rappellent un contact familier. Pourtant, ce n’est pas elle qui profite des assauts du garçon. Elle rampe maintenant vers le couple atypique que forme l’opulente vraie blonde et son rugbyman de Jim. Le sexe de l’homme est enfoncé profondément dans le fondement de la belle. Celle-ci est comme évanouie sous la fulgurance de la pénétration. L’anus, dangereusement dilaté, semble faire des efforts pour rejeter le gigantesque organe.Natacha, sentant la proximité de son amie, attire Isa vers son sexe et la force à lui lécher le clitoris. Le petit bouton est anormalement dur et dilaté. La jouissance est proche. La langue de la grimpeuse n’apporte pas vraiment de douceur dans ce monde de brutes. Jim, voyant la petite femme se glisser sous son torse s’excite encore plus. Les coups de boutoir pleuvent à nouveau, plus violents. D’une main, il écarte les cuisses d’Isa et lui enfonce son gros pouce dans le cul. La jeune femme tressaille. Mais ce contact inhabituel la rend encore plus active sur la chatte de Natacha. Celle-ci mouille de plus en plus. Isa est au bord de la noyade. Et ce que tous attendaient, sauf Isa et Patou, se produit. Natacha éjacule… comme un homme. Un jet puissant de liquide s’échappe en geyser de ses entrailles. Le flot claque sur le torse de Jim. Celui-ci se redresse légèrement afin de présenter sa bouche ouverte au jet qui continue de monter à la verticale. Isa qui n’a pas eu le temps de se retirer est détrempée par l’abondant liquide. Sa chevelure ruisselle sur la poitrine de Natacha. Celle-ci est complètement partie dans un délire qui ne semble pas vouloir cesser. Elle a perdu pas loin d’un litre de foutre. Les trois amants pataugent dans cette semence féminine stérile.Anna qui a perçu la jouissance exceptionnelle de sa copine, lâche à son tour les chevaux. Son feulement guttural de femme libérée a dû faire fuir toute la sauvagine alentour sur plusieurs hectares. Ses amants la besognent toujours en cœur. Patou est pourtant étonné de ce que vient de subir Isa sous ses yeux. Elle s’est redressée. Son visage dégouline encore. Natacha, enfin calmée, l’attire et l’embrasse tendrement. Isa s’inquiète :— Tu m’as pissé dessus d’excitation ?— Mais non ! la rassure Natacha, je suis ce qu’on appelle une femme fontaine. Nous ne sommes pas nombreuses à travers le monde à posséder cette faculté. Quand je jouis, ma mouille devient tellement abondante qu’elle sort de ma chatte comme tu viens de le voir. Je vais te lécher si tu veux. J’adore le goût. C’est salé.Elle se met alors à nettoyer sa copine. Jim vient lui donner un coup de langue. Il n’a pas éjaculé et bande toujours.— Tu veux l’essayer ? Demande Natacha à Isa. Je te préviens, il est costaud.— Ouais, mais je sais être doux avec les vierges, se vante le colosse. Allez, vient ma poupée. Je vais te montrer un morceau d’Afrique.Tout le monde rigole, mais Isa et Patou sont un peu inquiets.— Viens sur moi.Isa se place à califourchon sur le géant. Son clitoris frotte sur les couilles de Jim. Il l’attire tendrement vers lui, lui gobe un petit sein. Sa fente mouillée par l’excitation de ce qu’elle vient de voir s’écarquille sur l’énorme pénis toujours raide. Surprenant tout le monde, Patou s’est avancé. Il prend à pleine main l’engin diabolique et oblige sa bien-aimée à reculer dessus. Le gland disparaît facilement sans trop de problèmes. Mais la hampe vient soudain buter sur le resserrement naturel du petit vagin peu fait pour une telle défonce.— Ça fait mal, chéri. C’est trop gros.— Mais non, lance en rigolant l’ensemble de l’assistance.— Ça n’a rien de trop gros. Tu vas y arriver comme nous, l’encouragent les deux filles habituées depuis longtemps à ce petit jeu.— Allez, vas-y ma chérie ! Courage, ça vient !Patou surveille la progression du dard. En effet, petit à petit, la quantité restant à l’extérieur fond à vue d’œil. Isa semble commencer à aimer le traitement. Le plaisir ne tarde pas à remplacer la souffrance. Et la petite grimpeuse tourne quasiment de l’œil dans les bras de son bel amant noir sous le regard perplexe de son si cher ami. Maintenant, plus rien ne l’arrête.— Vas-y Jim, défonce-moi. C’est trop bon. Pourquoi tu ne m’as jamais offert un tel bonheur, chéri. Lèche-moi le cul, pour la peine.Patou s’exécute et darde sa langue entre les petites fesses musclées. Le charme opère. La jeune fille entre en transe. Natacha s’approche du garçon et lui saisit le sexe par derrière. Ce contact le fait immédiatement réagir. Malgré la fatigue due à deux éjaculations rapprochées, il bande à nouveau. Ce n’est peut-être pas le triomphe des grands jours, mais c’est suffisant pour crucifier sa chérie.— Venge-toi de ce qu’elle vient de te dire dans son délire, lui souffle Natacha. Je vais t’aider.Elle prend alors le gland du jeune homme en bouche et le fait en un tour de langue à la fois reluire et rebander dignement. Puis elle conduit elle-même le bourreau au pied de son office. L’anus d’Isa a beau être comprimé par l’engin démesuré qui ramone rapidement sa chatte, le glaive de Patou n’en pénètre pas moins le petit orifice quasiment vierge. Sentant la traîtreuse attaque, Isa se débat. Mais maintenue par ses farouches amants, elle se laisse peu à peu vaincre par la terrible double pénétration.C’est alors que l’explosion finale la fait complètement dérailler. Elle réclame des culs, des bites, des cons à lécher. Elle veut absolument se saisir de tous les bas morceaux qui passent à sa portée. Natacha, en position de pont, appuyée en arrière sur ses bras tendus, lui présente sa chatte barbouillée à lécher :— Insiste sur le clitoris ! Tu m’as fait tellement de bien tout à l’heure !Isa lance sa langue en avant. Elle éponge les restes de sperme qui gargouillent à l’embouchure du tunnel infernal, et remonte allumer la mèche du petit détonateur de sa nouvelle amie. Celle-ci se prête bien volontiers aux caresses buccales d’Isa. Dans cette position, elle peut recevoir également la grosse langue de Jim sur l’anus. Ce dernier ne s’en prive pas. Les yeux révulsés par la v******e du plaisir, Isa a soudain un air a****l qui lui va plutôt bien. Les deux garçons, emportés par la folle jouissance de la jeune femme, laissent partir simultanément le fond de sperme qui surnageait au tréfonds de leurs couilles épuisées.Pendant ce temps, Tom et Anna ont adopté un soixante neuf d’enfer, fascinés du spectacle donné par l’innocente Isa.— Elle est douée la petite, annonce Tom en connaisseur de la grosse queue noire de Jim.C’est alors, contre toute attente, qu’une quinzaine de types, nus comme des vers, surgissent de la broussaille. Ils ont assisté discrètement aux exploits de la petite troupe et veulent arroser dignement l’événement.— Je croyais que le coin était désert ! S’étonne Natacha dans un dernier râle.La troupe des mâles en chaleur se poste autour de la petite équipe, empêchant toute velléité de fuite. Les sexes de toutes tailles, dressés à différents niveaux sont furieusement branlés par leurs propriétaires. Les premières éjaculations sont projetées sur les unes et les autres. Tom et Anna, toujours emmêlés tête-bêche, les reçoivent chacun sur le visage. Natacha est particulièrement visée. Trois doses l’atteignent en pleine poire. Le sperme dégouline jusque dans ses yeux. Son regard devient brutalement vitreux. Isa aussi est dans l’axe de ces messieurs. Vicieusement, elle ouvre la bouche afin de recueillir un maximum de foutre inconnu. Le sperme s’échappe à gros bouillons de sa bouche, descend sur sa poitrine, tombe sur le visage de Jim qui n’en attendait pas tant. Isa se met brusquement à lécher le visage de Natacha qui s’est approchée. Trois nouvelles doses viennent lui compliquer la tâche. Mais la fille, courageuse quand elle veut, continue sans se décourager. Tom et Anna arrivent à la rescousse. Tom s’occupe de nettoyer le cul de Patou qui a, lui aussi, reçu quelques offrandes visqueuses. Après avoir consciencieusement sucé la raie du grimpeur, il lui propose un baiser baveux à pleine bouche. Anna qui a léché les seins de Natacha fait de même avec Isa. Le jeune couple s’abandonne à ces plaisirs nouveaux. Ils auront des souvenirs communs pour les longues soirées d’hiver.Les voyeurs ont disparu. Les six amis sont épuisés. Ils plongent dans la rivière afin de retrouver un semblant d’esprit. Natacha félicite Patou et Isa pour leur niveau d’implication dans cette partouze. Elle ne s’attendait pas à ça pour une première fois, avoue-t-elle. La pulpeuse blonde leur promet de nouvelles jouissances insoupçonnées. Pour le moment, ils se dirigent tranquillement vers leurs cases.— La première chose à faire, c’est de vous épiler intégralement. Je vais m’en occuper avec Anna. Vous aurez ainsi de nouvelles sensations rien qu’en vous caressant. C’est génial ! Vous m’en direz des nouvelles ! Allez ! On va arroser cette orgie ! Je ne sais pas vous, mais moi, cet apéritif m’a donné faim.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir