Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Carnage analCHAPITRE 1: Marie et les garçonsDepuis le temps que je fantasmais devant mon ordinateur je pensais avoir trouvé en Lucien le partenaire idéal pour la première expérience bi.Mes photos et vidéos d’une crudité sans équivoque, des godes énormes enfoncés dans mon anus dans des positions lascives, attirent en général beaucoup d’hommes. Mais si les commentaires crus m’excitent, dès lors qu’il est question de me féminiser et de me traiter de salope, de transformer mon anus en “chatte”, ça me fait redescendre.Je suis un mec. J’adore les femmes et je ne veux pas en être une.J’ai vite compris que Lucien était sur la même longueur d’onde.Lui aussi aimait les femmes, même s’il était célibataire en ce moment.Il partageait sa maison en collocation avec 2 étudiants homme et femme. Ce qui lui laissait la disponibilité des lieux pendant la journée.Après plusieurs échanges sur Voissa, on avait donc convenu de se donner rendez-vous chez lui.Bien que n’étant qu’à quelques kilomètres, le trajet en voiture me parut interminable. Je me retrouvais avec un deuxième levier de vitesse bloqué en 1ère et malgré l’appréhension de la première rencontre, mon sexe était tendu comme jamais.Je me garais bientôt devant un charmant pavillon de la banlieue d’Avignon.La petite cour intérieure en gravier entendit crisser mes pas décidés et la porte s’ouvrit sans que je n’ai eu besoin de sonner.Lucien me tendit la main chaleureusement en s’enquérant de mon voyage. Il était bien comme sur la photo. Jeune et fin sans être sportif. L’air sympa et plutôt malicieux.« Alors, terrorisé ? » me dit-il avec un sourire en coin.Je respirais un grand coup et tentait de le rassurer.Il ne me laissa pas le temps de me justifier et me fit signe d’un geste large de m’assoir sur le canapé.Franchement, je n’étais pas si terrorisé.Lucien me mettais à l’aise naturellement. Bref, c’était cool.Une conversation fluide et détendue s’ensuivit. Chacun de nous savait la raison première de se retrouver là assis sur ce canapé, un verre de whisky à la main, conversant comme de nouveaux amis, mais je pense qu’on avait quand même un peu peur du faux pas, du truc trop pressé qui risquait de nous bloquer l’un ou l’autre.« Si tu veux te rafraîchir, la salle de bain est au bout du couloir. Je t’ai préparé une serviette propre. Fais comme chez toi ! je nous prépare l’ambiance pendant ce temps !« Cool ! Bonne idée ! Dis-je en me levant d’un coup, soulagé de pouvoir passer à l’étape 2 ( un fond de timidité peut-être ?)Quand je sorti la serviette noué autours du bassin, Lucien avait tiré les stores, allumé quelques bougies et sur l’écran de la télé, deux charmantes jeunes filles se bouffaient le minou avec entrain.« J’ai pensé que ça nous mettrais « in the mood » “dit Lucien.”C’est impec” ! lui répondis-je d’un ton enjoué-“Ah au fait ! petit changement de programme ! Marie ma colloc’ rentre plus tôt ! Elle vient de m’appeler et j’ai du lui expliquer que j’avais pas prévu une après-midi normale.C’est une coquine aussi. On s’entend super bien. Elle aussi est bi et on aime bien se raconter nos plans culs ! Tu verra elle est super sympa mais elle peut monter directement dans sa chambre si tu préfères !”- Ah ben non ! pas de problème (franchement PAS de problème). C’est à ce moment là que ma queue choisit de faire une apparition soudaine entre les plis de ma serviette.Lucien pointa du doigt mon sexe tendu en rigolant :-« Ah ah ah ! Je vois je vois ! »On se retrouva assis confortablement devant l’écran. Dans le film, La croupe d’une des filles était explorée par la langue agile de sa super copine. l’ambiance était au soupirs et aux bruits de succion. Je me caressais le bout du gland.Lucien avait lui aussi ouvert sa braguette et sorti un membre franchement impressionnant et très aérodynamique. Sa main bronzée parcourais sa belle hampe tandis que l’autre desserrais un peu plus sa ceinture et que son pantalon quittait ses jambes.Il était là, chemise ouverte, nu comme un vers à quelques centimètres et j’allais enfin pouvoir gouter une vrai queue. La prendre dans ma bouche. Apprécier son gout déjà un peu spermé. Il ne me suffisait que d’approcher ma tête de son bassin, d’ouvrir les lèvres et de les refermer sur ce gland tout chaud.C’est à ce moment précis que la porte s’ouvrit.« salut les fiiiiiilles ! »La “Marie Colloc’ » avait réussi son entrée.Brune bouclée, pas la trentaine. Franchement elle était super mimi dans son petit short et son chemisier noué au dessus du nombril.« Putain Marie ! t’as faillit nous tuer tous les deux ! Tu peux pas sonner avant d’entrer ?« Siiii, mais c’était moins drôle ! en plus c’était trop kiffant de te surprendre avec une grosse bite dans le cul ! »Je vis les yeux de Lucien faire un aller-retour paniqué et furieux entre ma figure et celle hilare de Marie.Et merde ! Là t’exagère ! Putain ! dé-so-lééé Wapdoowap !« Oui, enfin mon petit boulet ! Tu te rappelle pas quand t’es rentré dans ma chambre sans frapper la semaine dernière, juste au moment où Cécile avait enfin réussi à me faire entrer deux bons godes dans le cul ? Toi aussi t’avait un peu oublié les conventions , non ? Deux nanas ensemble, c’était trop tentant pour toi ! Pourtant on avait mis de la musique et tu devais pas trop être là également ! hein ? ça te parle ?”« ok, on est quitte ma chérie ! « Répondit Lucien avec un petit sourireMarie sans répondre, s’approcha de moi pour me faire la bise.Ses petits seins blancs ballottèrent légèrement quand elle se pencha au dessus du canapé pour m’embrasser sur la joue.Posant un regard sur mon sexe un peu de guingois mais néanmoins dans une forme honorable elle rajouta« En tout cas, j’arrive juste à temps ! ça se passe bien Wapdoo ? Heu…en se redressant une main sur la hanche, un doigt sur la commissure des lèvres, “C’est pas ton vrai nom rassure-moi ?”- Non non , je m’appelle shoubidoo en vrai mais j’ai préféré garder mon deuxième prénom !- Ok t’es drôle ! Bienvenue au club ! Répondit Marie en serrant ma queue comme s’il s’agissait de ma main-Marie ! Tu laches mon pote ok ?- Non non pas de problème Lucien ! C’est cool ! (tu m’étonnes, j’allais pas me vexer pour si peu ahahah !)-Bon les gars, je file me prendre une bonne douche ! Marie s’élance et arrivée à l’embrasure de la porte fait une virevolte et lance :-je pourrai revenir me poser dans un coin après ? Pour vous mater ?Lucien: -Oui si tu promet de plus faire de commentaires et d’être rasée de près !Marie :Pffff ! Gros machoo !On se regarde Lucien et moi.Ahahah ! Je l’adore cette petite salope ! Lance Lucien – on en était où ?Le film sur l’écran avait continué sa carrière solo et, ma foi , ce qui venait de se passer en vrai et en chair était cent fois plus excitant que le scénario en pixel.Toutefois, les filles lesbiennes s’étaient acoquinées avec deux jeunes étalons en 69 qui se gobaient la queue avec application. Les deux nanas s’occupaient du petit trou de celui au dessus. Lui léchant l’anus et lui gobant les couilles pendant que sa queue remplissait la bouche de son pote.Je me rapprochais de la queue dressée de Lucien en pensant :« Purée toi ! J’ai une envie folle de te gober le gland, le suçoter et avaler enfin un autre sperme que le mien (qui arrive toujours au moment où j’en ai plus envie car je viens de jouir !) »CHAPITRE 2:Le sexe de Lucien dans nos bouches avidesÇa y’est, je l’ai enfin dans ma bouche !Un gout un peu salé.C’est bon !Je l’avale bien en l’aspirant et Lucien a l’air d’aimer. Je m’attarde sur le frein de son gland découvert. Il gémit. Mes mains caressent ses grosses couilles. je suis un peu chez moi. Je pressens ce qu’il veut. Nous sommes du même sexe et je connais bien ces attentes logiques qui ne viennent pas forcément naturellement quand c’est une femme qui me suce.je voudrais le faire jouir tout de suite pour gouter la sensation d’avoir du sperme plein la bouche. Mais ça serait du gâchis !D’ailleurs il le sent et se dégage doucement. – « A mon tour ! Tourne toi et montre moi ton joli petit cul ! » M’intime t’il Je lui tourne le dos et je sens son souffle chaud dans la raie de mes fesses offertes.Ses mains m’écarte bien le cul pour ouvrir mon petit trou à sa langue en même temps qu’il me traie la bite.Sa langue fraiche me fouille. Mes reins sont bien arqués pour qu’il puisse l’introduire le plus profond canlı bahis şirketleri possible. Ma queue palpite, emprisonnée par sa main. Moi aussi je sens qu’il faut un peu calmer le jeu.Je me relève et découvre Marie installée confortablement les cuisses ouvertes sur le fauteuil en face. Elle se caresse la tête penchée, ses longs cheveux noirs et bouclés courant de part et d’autre de ses épaules; son sexe entièrement rasé est bien écarté et luisant, deux doigts autours de son joli clitoris rose. Elle nous sourit en faisant un clin d’oeil et met son pouce en l’air.- « pour une première fois, vous y allez carrément les mecs ! Vous voulez pas venir me lécher un peu avant de gaspiller votre sperme ? ” .J’en déduis donc que la belle en savait beaucoup plus que ce que sa visite à l’improviste semblait indiquer ! Sinon comment pouvait -elle savoir que c’était notre première fois ? Bref, tout ça flaire le bon petit complot dont je ne vais pas m’en plaindre !En tout cas, ses mots prononcés de sa voix rauque et sensuelle sont un appel à tous les démons du stupre de l’enfer du vice.- « Oh toi ma belle tu va prendre cher ! « lui lance un Lucien goguenard.En deux secondes chrono (en fait une chacun), Lucien est en train de lui suçoter la mamelle gauche et moi j’ai la tête enfouie entre ses cuisses.Elle est parfumée et sens terriblement bon. Je lui écarte la chatte de mes doigts et ma langue la fouille comme si je n’avais pas mangé depuis quatre jours.D’en bas, je la vois prendre Lucien dans sa jolie bouche maquillée de rouge. sa deuxième main est passée derrière lui et je devine son index lui farfouillant le cul.« Les mecs, vous êtes trooooop bons ! « Ses gémissements sont une mélodie envoutante. Cette fille est Miss Sex. La lécher ne me suffit plus, je veux son cul. Lui défoncer l’anus, remplir sa chatte, gober ses seins !Voir la bite de Lucien aller et venir dans sa bouche distendue m’excite encore plus. Je me redresse, j’écarte son sexe et introduit résolument ma bite dans son minou.Sur le coup, elle ouvre grand la bouche de plaisir et j’en profite pour avaler à mon tour le sexe de Lucien. Du coup, elle se rabat sur le nettoyage en règle de ses couilles. Lucien se remonte un peu plus et écartant ses fesses des deux mains lui pose littéralement son cul sur sa bouche.De très près, je vois la langue de Marie s’agiter dans le petit trou de Lucien. Ses doigts le fouille en même temps et c’est bientôt 3 qui se trouvent à partager son anus avec sa langue véloce.Marie est une affamée. Nous nous partageons la bite de Lucien à deux langues. Jusqu’à ce qu’il se dégage à nouveau. -« A – Arrêtez ! Stoooop ! on se calme ! Pause ! « -« ‘Tain les mecs ! nooon ! pas maintenant ! “- « Allez Marie, on a tout notre temps ! Plus c’est long plus c’est bon, non ? “-« Pfff ! tout ça pour vous enculer dès que j’ai le dos tourné ! « – « C’est cela Marie ! en fait…Je ne t’ai pas vraiment présenté Wapdoowap ! Ce mec est un artiste de la double anale ! Viens voir par là !Lucien réveille le macbook posé sur la petite table attenante au canapé et une jolie photo de mon cul distendu par deux énormes godes apparait à l’écran !-« Whaaah putain la vaaache ! c’est du lourd ! C’est toi wapdoo ? » -« Mon meilleur profil oui ! « Répondis-je malicieusement-« Mmmm, tu sais que j’ai moi aussi une belle collection de sextoys ? « Moi, dans un rire: – « Je n’en doutais pas ! « – « Allez mon petit gars ! met toi en position, je vais m’occuper de toi ! « Me lance MarieBruissement de ses pieds nus sur le sol, une effluve de parfum, Marie a disparu.- « Alors Wapdoo ? Elle est pas super cool ma cops ? « Marie est déjà revenue, 2 bons godes dans chaque main.- « Tu préfères le transparent en premier ou la grosse Berta ? “- « on va dire que je préfère ne pas savoir ! ” je lui répond en lui tournant le dos à quatre pattes.CHAPITRE 3La foire aux collocsJe sens le contact du gel anal introduit par un doigt humide dans mon petit trou. Marie prend bien son temps pour me détendre l’anus. Quand ses trois doigts purent se mouvoir dans mon orifice correctement dilaté elle m’enfonce le gode transparent. Je pousse un gémissement de plaisir.Pendant qu’elle s’applique à le faire coulisser en le tournant sur lui même dans mon cul bien ouvert, Lucien se positionne devant ma bouche et je peux gouter encore sa fabuleuse queue.Marie me susurre bientôt à l’oreille :- « J’ai vu les photos ! Je sais que tu peux le faire ! Alors ? Un deuxième dans ton cul ? T’aime ça hein que je te défonce bien les fesses ? » -« Ah oui ma salope ! Encule moi bien ! Vas-y défonce moi le cul ! ” Marie se glisse sous moi, ma queue est aspirée par sa jolie bouche et je sens le deuxième gode chercher son chemin aux cotés du premier.Progressivement, il finit par rentrer. J’ai toujours trouvé ce moment, lors de mes multiples expérimentations anales en solitaire, comme étant particulièrement jouissif. Mais là, une bite chaude dans la bouche et mon propre membre avalée par une jolie brune, je suis aux anges !Je pense même que j’aurai joui au paradis si la sonnette de la porte d’entrée n’avait retenti juste avant l’instant de non-retour.La bouche pleine,Marie marmonne :-« Mais qui ch´est ? » Je pouffe de rire , la queue de lucien manquant de m’étouffer.-« oh putain ouiii ! Élodiiiiie ! J’avais zappé ! » Deuxième coup de sonnette.-« Elle vient chercher sa petite culotte oubliée Mercredi soir ! » -« Mercredi ? Quand j’étais au cinooche ? » Rajouta Lucien-« Voilà! c’est ça ! nous on s’est fait notre film d’auteur comme des grandes pendant que tu te faisais chier devant ton block buster en 3D à la con ! » -« Rentre ma grande ! On est tous hyper ouverts ! Ah ah ah ! » Lâche Marie à sa copine au moment où la porte s’ouvre.Je tourne la tête pour découvrir une Élodie d’une blondeur scandinave ! Ses yeux verts sont juste magnifiques et sa taille fine est supervisée par une paire de seins impériaux dont je devine les tétons pointant sous son chemisier de flanelle.Ses yeux écarquillés, bouche bée sur le pas de la porte, elle fixe mon cul dilaté par les 2 godes, ma queue sur la joue gauche de Marie et moi tenant la bite dure de Lucien.Pas le temps de chercher des yeux une télécommande pour la sortir du mode pause , elle est déjà sur nous, sa petite jupe en jean dégrafée et ses seins lourds en mouvement. Une blondeur en furie, Un phénomène en rut !-« A poil ! Purée ! J’halluciiiiine ! Mariiiiie ! Lucien ! C’est quoi ça ? » La destination de son doigt pointé vers mon postérieur dilaté ne me laissant aucun doute sur l’identification du “ça” !Marie et Lucien en choeur: -« WAPDOOWAAAP ! » -« J’arrive tout de suite! « lance Élodie prenant le chemin de la salle d’eau.- « T’en as combien des copines dans son genre ? « Je demande à Marie.-une seule ! Y a pas deux salopes sur terre comme Elo !A ces mots ma bite palpite entre les doigts de Marie qui ponctue sa phrase d’un joli coup de langue sur mon gland.Je ré-enmanche la queue de Lucien dans ma bouche, appréciant le gout des prémices d’une éjaculation prochaine. Ce liquide séminal dont je récolte la moindre goutte quand je m’auto-fellationne en solitaire.Elodie de retour entièrement nue de la salle de bain vient se vautrer dans le canapé pour profiter du spectacle. Elle sort un immense double dong qu’elle entreprend de se carrer dans son sexe déjà bien humide.Je capte le reflet de la scène dans le miroir sur le mur d’en face, étonné à quel point la salope semble déjà pleine d’entrain quelques minutes à peine après son irruption.- « Whaah ! Vous m’excitez trop les amis ! J’ai une piscine entre les cuisses ! » – « Allez ! Ramène tes fesses ici Elo ! Lui lance Lucien, je suis sûr que Marie n’attends que ça ! » Ma bite dans sa bouche, Marie marmonne une validation enthousiaste de la proposition de Lucien.La belle blonde s’approche lascivement, une hanche après l’autre, vers notre trio d’affamés pour s’assoir les jambes écartées devant moi et Marie têtes bêches. Lucien la surplombe. Elle tient dans sa main son double dong souple et elle l’insère dans son vagin épilé surmonté d’une jolie touffe blonde rendant encore plus obscène le pourtour de ses lèvres dilatées par le sextoy. Puis elle introduit la deuxième extrémité dans le sexe de Marie et les deux filles s’encastrent dans un râle de jouissance.Elodie veut canlı kaçak iddaa goûter aussi au sexe de Lucien et je lui laisse pour me délecter de son clitoris. Lucien finit par pousser Elodie pour s’assoir à son tour. La jolie blonde retire le double dong de sa chatte. -« Ouiii ! Met la moi dans la chatte pendant que je me défonce le cul ! » Le tube de gel est passé de main en main et , en un éclair, Elodie se fourre le gode dans son anus. Lucien introduit sa queue dans sa chatte et je me retrouve donc avec son œillet bien ouvert devant moi, son membre pistonnant la chatte d’Elodie.Je tends le cou pour lécher son anus et ses couilles. mes deux godes toujours bien calés dans le cul, j’arrive à passer ma langue langoureusement de son petit trou à ses bourses puis à la portion de sa bite pistonnant la chatte trempée d’Elodie dont je me régale dans la foulée, juste avant de goûter celle de Marie.Quel délice de gouter ces trois sexes mouillés ! Surtout que Lucien et ses copines sont, comme moi, rasés de près.J’en ai pourtant léché des chattes mais celles là sont vraiment douces et délicieuses !De temps à autre, la grosse bite de Lucien s’échappe du fourreau de chair d’Elodie et je peux l’engloutir avidement dans ma bouche.Cette sensation nouvelle d’avoir la bouche pleine d’un sexe masculin est un puissant aphrodisiaque. Et c’est comme si j’avais fait ça toute ma vie ! Aux bruits que fait Marie il semble qu’elle aussi se régale d’avoir la mienne entre les lèvres. Elle me traie littéralement en faisant coulisser un des deux godes dans mon anus dilaté comme jamais. A un moment elle me pistonne tellement fort, m’enfonçant des deux mains les deux godes au fond de mon cul, que je me retrouve propulsé vers le sexe de Lucien qui me rentre au fond de la gorge manquant de m’étrangler ! A l’ouïe du râle qu’il laisse échapper , ça lui plait manifestement ! Le gargouillement que je laisse échapper provoque un gloussement de Marie, satisfaite de sa bonne farce !-« Aloors ! Mon salaud ! tu voulais sucer une grosse bite et te faire enculer ? C’est bien ça ? Alors avale moi cette belle bite et sens comme mes godes t’éclatent bien ton petit cul ! » C’est à ce moment là que la texture épaisse et laiteuse du sperme de Lucien me submerge la bouche. Un puissant jet me fait hoqueter et déborde de mes lèvres .Ma bouche s’ouvre sous l’effet de ma propre jouissance entre les lèvres de Marie. Je sens ces 2 godes fermement enfoncés au plus profond de moi par sa poigne implacable.Elle crie en même temps et en baissant la tête pour la contempler jouir je vois un filet de sperme s’écouler de ses lèvres, courir le long de son menton et atterrir sur ses seins. Moi-même je me passe la langue autours de mes lèvres pour tenter de ne pas perdre une seule goutte de la jouissance de Lucien. Il m’en a vraiment mis plein la bouche ! Il n’y a que la blonde Elodie qui n’a pas joui. Elle était pourtant à deux doigts avant que Lucien ne s’échappe de sa chatte.Nos corps de désencastrent comme trois poupées de chiffon et Élodie se retrouve gémissante, les jambes écartées, son index s’agitant sur son clito gonflé de désir.- « Putain ! baisez moi comme une chienne ! J’en peux plus ! « Nous approchons nos deux bites encore ruisselantes de sperme de sa bouche grande ouverte et elle les avale sans distinction avec avidité. Sa langue court sur nos freins et nous n’avons pas le temps de débander que son énergie vorace nous remet d’aplomb. Elle nous regarde tour à tour de ses grands yeux verts et chacune de ses mains s’empare de nos fesses pour nous enculer de un, deux, trois doigts chacun. La belle nous farfouille frénétiquement nos trous du cul. Marie, quant à elle, se délecte de sa chatte. Le double dong est revenu se ficher dans le vagin d’Élodie et son clito gonflé palpite sous les coups de langue. Voir ces deux filles superbes ensemble, nos bites réunies dans la bouche d’Élodie et nos anus envahis par ses doigts nous a rétabli dans une forme olympique.La petite salope est déchainée ! -« Enculez moi les mecs ! Fourrez moi vos deux bites dans le cul ! » Élodie enjambe Marie pour se mettre en 69. J’écarte bien son anus et ma bite glisse à l’intérieur. Je sens Lucien se positionner également derrière elle et moi et sa queue rejoint la mienne dans le cul d’Élodie. Puis un corps étranger prend également possession de mon propre anus. Ce coquin de Lucien vient de m’introduire un plug de bon diamètre dans le cul ! Nos queue vont et viennent dans le rectum dilaté de la belle blonde aux yeux verts. Nous sommes reparti pour un tour !On devine Marie lui bouffer la chatte et elle aussi n’a pas apparemment l’intention de capituler.A ce stade des opérations nous avons tous perdu la notion de l’heure. Une sonnerie de portable vient nous la remettre en tête. le temps de réaliser, son répondeur prend le relai.-Et merde ! S’exclame Lucien ! C’est Brad ! J’avais oublié le cours d’anglais !Lucien se dégage de notre étreinte et écoute le message.- « Il me prévient qu’il a 15 minutes de retard ! » Notre excitation est un peu coupée.- Elodie fait mine de pleurer.-« Putain de sex karma ! c’est pas aujourd’hui que je vais jouir apparemment ! « – Désolé Eloooo ! Allez ! A la douche les filles ! Un peu de répit ne nous fera pas de mal ! Et puis Brad est un garçon plutôt open ! Et célibataire en plus !CHAPITRE 4Carnage AnalBrad arrive finalement une demi-heure plus tard. Une bonne douche nous a remis d’aplomb et nous l’accueuillons l’air de rien.Quelques minutes avant, nous nous enculions comme des fous mais là nous sommes sagement assis dans le canapé à affiner nos présentations.J’ai accepté volontier la proposition de Lucien de rester pour la soirée. Un verre de bon rouge dans la main, je devise avec Marie et Élodie pendant que Lucien s’est isolé à l’étage avec son pote américain.Une pizza se réchauffe au four et la minuterie retentit bientôt.- « Je vais chercher les mecs ! » lance Marie. Elle décroise les jambes laissant apparaitre un éclair de chair et disparait dans l’escalier.-« vous vous connaissez depuis longtemps ? » Je demande à ÉlodieElle s’aprète à me repondre quand Marie réaparait en pouffant de rire.-« Euh…Apparemment, ils ont déjà commencé à manger ! En fait, Brad est super appliqué pour que Lucien apprécie sa langue natale. En bref, il est en train de le sucer ! Ils sont tellement affairés qu’ils ne m’ont même pas entendu arriver ! » Marie et moi nous levons d’un bond et suivons Marie à l’étage.Effectivement, nous découvrons Brad à genoux entre les cuisses de Lucien, la tête renversée en arrière et ses deux mains maintenant le visage de son pote rivé à son bassin. Brad est cul nu et ses fesses blanches en arrière dévoile un petit trou tout rasé comme nous les aimons tous.-« Hey guys ! On passe au plat principal où vous restez à l’entrée ? » Le Brad sursaute et se retourne en ne lachant pas la queue de Lucien. Sa bouche prise par le membre, il marmonne quelque chose qui ressemble à une justification. -« Ouiii on s’en doute ! » Rigole Élodie !-« En attendant les pizzas sont encore plus chaudes que vous ! » Lucien et Brad nous suivent au salon dans leur plus simple appareil.En regardant Marie découper les pizzas je ne peux empecher mon esprit de révasser à tout ce que ce nouvel arrivant va pouvoir apporter comme variations sexuelles.Je me rend compte qu’il y en a quand même un max que je n’ai jamais expérimenté ! La liste mentale se déroule tandis que mon sexe se déplie.•Double sodomie avec un mec : Jamais fait !•Deux bites dans la bouche : jamais gouté !•Une bite dans la bouche et une autre (ou deux!) dans le cul: jamais tenté !Sans compter tout ce que les nanas vont prendre en plus ! Et tout ce que leur petite langue agile vont pouvoir ajouter comme rafinement à la mega partouze qui s’annonce.Élodie dont la cuisse nue frôle la mienne me fait un:-« Ho-ho ! Toi, tu va avoir du mal à avaler ta pizza ! » Elle joint sa main à la parole et ma bite est prisonière de sa jolie poigne.En reculant d’un coup de fesse le banc en bois elle se penche sur ma queue et l’avale d’un coup.-« On baise pas à table ! » Lance MarieÉlodie s’apprète à répondre et est coupée nette par une deuxième réplique-« Et on parle pas la bouche pleine ! » Tout le monde éclate de rire et Élodie ressurgit de dessous la table.On englouti canlı kaçak bahis tous notre part de pizza, pressés de passer au déssert.- « tu me passes le rouge ? » Demande Brad à ÉlodieElle se relève en lui tendant la bouteille, ce qui la fait s’allonger à moitié sur la table. Sa petite juppe se relève sur ses fesses rebondies et je les lui agrippe à pleine main.Élodie feint la surprise ofusquée mais j’ai déjà ma langue dans son oeillet et son cul s’arque pour la recevoir bien profond.Un grand mouvement de ménage instantanné s’ensuit. Jamais je n’ai vu de nappe s’envoller d’une table à cette vitesse ! Élodie s’y retrouve plaquée, les bras épars. Je lui mange les fesses avec entrain, commençant à lui doigter ses deux trous.-« Aaah ouiiii salopard ! Bouffe moi le cul ! Depuis le temps que vous me faites monter ! Je suis votre super déssert ! » -« T’as raison Élooo ! T’es une putain de pièce montée ! Miam ! » Et je plonge mon museau dans sa chatte bien trempée Marie nous pousse de la table en riant-« Allez ! Venez on sera quand même plus à l’aise déguisés en canapés ! » J’embarque Élodie dans mes bras et je suis Lucien qui nous entraine dans sa chambre. Là un grand lit nous y attends ainsi qu’une jolie collection de sextoys dressés sur la commode.Je m’affale avec Élodie sur le matelas qui nous fait rebondir. Lucien et Brad la rejoigne de part et d’autre, leur bite tendue à la main.Marie enjambe son visage et la langue de la blonde disparait entre les cuisses ouvertes de sa copine. Les mains d’Élodie ont agripé la bite des mecs et je me retrouve à nouveau le nez dans sa jolie chatte. -« Lèche moi bien le cul ma salope ! » crie Marie « Tu sais qu’elle est bonne ta langue ? Et vous les mecs ! Faites jouir ma cops ! C’est son tour ! » Leur bouche s’approche alors de ses seins et ses tétons sont happés. La belle gémit de dessous les cuisses de Marie. Moi, j’ai repéré deux bons godes et après avoir vidé dans la précipitation un bon jet de gel anal sur son anus, je l’encule avec résolution. Un cri de plaisir m’indique que j’ai connecté le bon trou.Du coup, je tente de consolider ma position en inserrant un gode dans le même trou. C’est pas facile mais vu la dose de gel que j’ai mis et le degré de préparation de la belle, le gode finit par rentrer progressivement !Je vois la langue de Brad s’approcher de son clito. Il le lèche, le suce, l’aspire. Ses mains écartant sa chatte. Elodie se tord de plaisir. Je décide de sortir ma queue de son cul et d’insérer mon deuxième gode à la place. Comme je dois me soulever pour opérer, mon gland se retrouve à l’entrée de sa chatte et je bénéficie également des coups de langue de Brad. Ce dernier ne tarde d’ailleurs pas à avaler ma queue quelques secondes.Maintenant que nos deux sexes sont lubrifiés à merveille, je pénètre cette petite salope qui se retrouve avec trois membres dans le cul. Les deux godes dans l’anus et ma bite dans son vagin.Ce n’est plus une pièce montée mais une pièce démontée !Brad lèche tout ce qui dépasse et son petit cul en l’air a attiré Lucien qui lui enfonce sa queue bien profondément. Marie, le sexe toujours collé sur la bouche d’élodie, parvient à att****r les fesses de Lucien pour assouvir sa passion de doigteuse d’anus en chef.Son corps élastique de danseuse lui permet même de rapprocher sa langue de l’anus de Lucien. Elle écarte bien son oeillet avec ses doigts et sort un joli gode de je ne sais où. ( cette fille avait surement des ancètres kangourou). Lucien se retrouve rapidement sodomisé avec deux doigts en plus dans son anus. Son corps est complètement recroquevillé sur celui de Brad et sa langue lui fouille l’oreille gauche pendant qu’il le pistonne hardemment ! Son anus largement ouvert est distendu par le gode et les doigts de Marie formant un joli ourlet de chair. Le jeu de miroirs de la chambre nous renvoie nos images dépravées. Elodie est tordue de plaisir. Son corps tangue de part et d’autre et j’essaye de garder la barre pour ne pas nous faire chavirer hors du lit. Un plug a roulé dans les draps et je m’en empare. Je me l’enfonce dans le cul en le tournant sur lui-même. Je devine que Marie en a également au moins un dans le cul. Ces filles sont des dingues de l’anal ! NOUS sommes tous les 5 des dingues de l’anal !Notre pyramide finit par s’écrouler. Lucien se retrouve sous Élodie qui tend son cul lascivement vers ma bouche. J’att**** la queue bien dure de Lucien d’une main pour l’enfoncer dans l’anus bien ouvert de la jolie blonde. Dans cette position, je suis encore bien à mon aise pour les lécher tous les deux de haut en bas, partant de l’anus d’Elo pour glisser sur la hampe de Lucien, ses couilles, son petit trou.- « Enculez moi tous les deux maintenant ! je veux que vous me défonciez mon anus de salope ! Maintenant ! Explosez moi le cul les mecs ! » Le spectacle de ces deux sexes encastrés m’excite au plus point. Je rajoute un doigt, puis deux dans l’anus de la coquine, crachant sur son cul pour qu’il s’ouvre encore plus.Je lui maintiens les hanches à deux mains et ma queue s’infiltre lentement mais surement.Nous l’enculons tous les deux et ses cris se mêlent à nos râles ! Quand Lucien jouit, je sens son sperme sur ma bite et je lache tout également.Elodie se retrouve le cul débordant de notre sperme. Nous l’entendons crier de jouissance et nos deux queues ressortent de son cul trempé.Brad s’infiltre entre nos cuisses et sa langue récupère ce qu’elle peut du foutre qui dégouline. Il s’en lèche les doigts et enfourne sa langue dans la chatte d’Élodie qui se tord de plaisir ! Cette fois-ci tout le monde a joui ! Euh…non ! Sauf Marie ! La bouche d’élodie a été plus occupée à crier qu’à lui bouffer le minou.Et Brad a encore de la réserve également !Mais Marie a décidé de s’envoyer en l’air en l’enculant.- « Viens là ma salope de Brad que je te défonce ton petit cul ! » Elle l’att**** et Brad se retrouve à quatre pattes, la croupe tendue vers le ciel.Nous lui écartons bien les fesses pour que cette petite vicieuse de Marie lui enfonce un de ses plus gros godes. Lucien se glisse en dessous de lui pour le sucer en même temps et moi je me positionne aussi à quatre pattes le cul tourné vers Brad.Je sens sa petite langue humide s’ajouter au gode qui n’a pas quitté mon cul. Et Brad a soudain l’envie de me rajouter sa bite dans l’anus déjà pris par le plug.Je le sens me recouvrir de son corps pendant que son membre chaud s’enfonce dans mon cul au côté du plug. Brad tente de rajouter un doigt ou deux et le miracle c’est que ça finit par rentrer ! Je suis dilaté comme jamais ! Des lèvres s’emparent de ma bite et Élodie se remet à me sucer avidement pendant que Brad m’ encule de plus en plus fort. Je n’en peux plus de jouissance !Ce gros plug, les doigts et sa bite chaude pendant qu’Élodie avale ma queue … C’est juste divin ! Mais cette vicieuse d’Élodie n’en a pas fini avec moi. -« Pousse toi de là Brad, moi aussi je veux lui défoncer le cul ! » Brad est poussé et sa bite sort de mon cul. Il me contourne et me la met dans la bouche. Lucien le rejoins et j’en ai bientôt deux entre les lèvres. Deux belles bites chaudes que je suce, lèche, enfourne pendant qu’Élodie m’encule.Marie est revenue sous moi et je sens sa bouche reprendre mon sexe laissé à l’abandon. Brad explose bientôt en moi et son sperme abondant déborde d’entre mes lèvres. C’est tellement bon d’avaler tout ce sperme et de m’en barbouiller les lèvres !Le plug et le gode d’Élodie au fond de mon cul, je sens à nouveau ma jouissance revenir pour la troisième fois aujourd’hui ! Mon sperme explose à nouveau et je sens Marie aspirer tout ce qu’elle peut. Lucien lui est redevenu dur comme jamais. Il me contourne et je le sens forcer mon cul pourtant déjà bien occupé ! Le miracle de la dilatation fait qu’il arrive à s’introduire dans mon anus explosé. Et lui aussi jouit dans mon anus. Marie, attirée comme une mouche par l’appel de la moindre goutte de sperme, remonte de dessous mon ventre et ressort le plug de mon cul tandis qu’Élodie en fait de même avec son gode. N’y reste plus que la bite de Lucien rejointe bientôt par la langue de Marie. Son foutre déborde de mon cul quand il en ressort. Marie y introduit un doigt pour récupérer toite cette bonne semence et le suce d’un air gourmand.Nous nous écroulons de part et d’autre comme un tas de chiffes molles et je m’endors, la tête sur une cuisse de Marie.La dernière chose que mes yeux voient avant de se fermer étant sa ravissante chatte gonflée, son petit clitoris rose érigé comme la sentinelle du sommeil à venir.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir